La Dame de mes Tourments

La rame de métro bringuebale vers le Nord,

Me rapprochant inexorablement de ma « petite mort ».

Les stations défilent et mon esprit bouillonne.

Fantasmes et souvenirs en  délicieux mélange fusionnent.

Le humbler me revient à l’esprit.

Véritable joug pour mâle ; avec lui j’étais si … » petit » !

Le crochet anal aussi : soulevant mon fondement

Et en  statue de « selles » m’immobilisant.

Le bâillon baveux faisait taire mes braiements

et complétait aussi mes écoulements,

alors que les bougies embrochaient mon instrument.

Et la couche ? Ahhh  La couche humide ! … Summum de la régression…

Elle a conduit mes sphincters à l’émancipation…

Tant de souvenirs…

Je me  sens frémir….

… ma cage de chasteté devient de plus en plus étroite…

… ma couche du jour  devient de plus en plus moite…

…surtout que je me suis déjà un peu « oublié » dedans…

Vite ! Vite ! Il est temps d’arriver !

Mes fantasmes, eux aussi,  ne font qu’empirer !

Et ce jour ? A quelle sauce vais-je être mangé ?

Serai-je déguisé, féminisé, entravé, fessé ?

Subirai-je de  profonds « outrages » appuyés ?

Ou par de fines baguettes progressivement dilaté ?

Jouera t’elle avec la fée électricité ?

Aurai- je le  privilège d’accéder à son trésor caché ?

Et finalement devrai-je  me répandre dans ma couche souillée 

Pendant qu’elle m’inondera de son liquide doré ?

Je serai devant elle dans quelques instants.

Je serai devant la Dame de mes Tourments

Le cœur battant… Le cœur battant… Le cœur battant…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.