Chaise d'interrogatoire chez Maîtresse Célia
Chaise à dossier haut pour interrogatoire BDSM
“Si je n’avais pas une absolue confiance en vous, j’aurais été proprement terrifié au point de hurler. Merci pour ces moments intenses.” 

Fascinante séance de breath control

Louis revient sur une séance de contrôle de la respiration courte mais intense. Il imagine déjà ce que pourrait-être la prochaine étape.

Ce petit mot pour vous remercier encore de la fascinante séance que vous m’avez accordée lundi dernier. Votre chaise d’interrogatoire posée sur son estrade est impressionnante et ressemble à celle que l’on peut voir sur certaines gravures espagnoles consacrées au supplice du garrot. Lorsque vous passez derrière pour étrangler votre soumis avec un foulard la ressemblance est totale et effrayante. 

Effrayante également était l’action de mon masque chirurgical en tissus en dessous de la cagoule latex de rebreathing. D’emblée la prise de respiration est très difficile car le trou de la cagoule se bouche quasiment immédiatement, laissant très peu d’air passer, sans doute à cause des plis que forme le latex… Ceci sans compter sur les moments d’apnée totale où vous vous pressiez contre moi en plaquant votre main sur la cagoule. Si je n’avais pas une absolue confiance en vous, j’aurais été proprement terrifié au point de hurler. Merci pour ces moments intenses. 

Quant aux étouffements dans l’étau de vos cuisses gainées de votre merveilleux pantalon de velours ! … C’est le summum de ma recherche fétichiste ! Mon excitation était décuplée par le plaisir manifeste que vous preniez à ce jeu.

Je suis tellement envoûté par cette lutte où vous me chevauchiez le visage que je fantasme sur une séance qui serait entièrement consacrée à ce jeu. En commençant progressivement avec des pauses suffisantes afin de me préparer à la suite, pour terminer par ne m’accorder que des micro-pauses si je réussis à voler quelques brefs instants en me tordant le visage sous votre étreinte de velours.

Pour que vous puissiez plus facilement varier vos prises, me chevauchant de face, de dos ou de côté, sans que vous soyez gênée par mes bras, une immobilisation efficace serait la momification cellophane. Cela me privera de pouvoir toucher votre doux velours, mais je ne doute pas que l’excitation de me sentir à la merci de vos prises suffocantes compensera. Qu’en pensez-vous ?

Louis 

Cet article a 1 commentaire

  1. jouet bertrand

    Comme a chaque mot de soumis, on en a le souffle coupé de la grandeur de Maitresse Célia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.